GERARD WELTER was an extraordinary man. Discreet and bursting with energy, he has dedicated his life to his two passions: DESIGN PEUGEOT and RACING CARS.

We are sad to learn his death on January 31st 2018.

His bio (in French):

C’est un appel téléphonique qui changea sa vie. Le directeur du Gué à Tresmes, lycée où il venait d’obtenir le diplôme de staffeur, fait savoir à ses parents que la Maison Peugeot recherche une personne ayant le profil du jeune Gérard. L’offre est alléchante mais Sochaux est terriblement loin de sa Seine et Marne natale. Belle surprise, le poste à pourvoir est basé à La Garenne-Colombes. Il entre donc au Style Peugeot à tout juste 18 ans dans une équipe d’une dizaine de personnes créée par Paul Bouvot. Il est subjugué par la facilité avec laquelle il couche sur le papier des dessins au rendu tridimensionnel étonnant. Il en fut le disciple, attentif, passionné et doué. Il se fait une place en apportant un regard neuf sur le maquettage. Là où il fallait raboter les maquettes de bois, travail long et fastidieux, il impose peu à peu le staff puis le polystyrène pour mettre en œuvre les épures d’avant-projets permettant une mise en forme rapide et instinctive.

 

Durant toute sa carrière Gérard Welter va composer avec un autre personnage hors du commun dont le seul nom évoque « Le Style » : Sergio Pininfarina. Les premiers travaux de Gérard porteront sur les feux arrières de la future 404, issue du styliste italien. Sa formation commence. Il travaille sur les futures 204, 504 et 505. L’atelier italien remporte les projets. Loin d’être rivaux, c’est un vrai respect mutuel qui s’établit entre Welter et Pininfarina, même si les deux bureaux de style sont en concurrence. Dans cette rivalité amicale, c’est le thème de la 205 de Gérard et « ses gars » qui est choisi. Lorsque le projet est lancé, il rage, peste : la plate-forme commune avec la 104 impose trop de contraintes pour apporter de l’équilibre dans les volumes et de la modernité. Il arrive à imposer son point de vue, évident de bon sens, réussit à convaincre les dirigeants et peut ainsi développer le style de ce futur monstre sacré : la 205. Il s’en donne ensuite à cœur joie, lorsqu’il allie sa passion du style à l’esprit sportif qui l’anime, pour créer la version compétition 205 T16 et la mythique 205 GTi.

Coup gagnant à plus d’un titre, le Style Peugeot, sous l’égide de Gérard Welter s’affranchit de la tutelle italienne. Les lignes s’affirment. De la génération 5, c’est la 605 qui est, stylistiquement l’une des plus belles voitures du moment. A partir de la 406, Gérard Welter propose un nouveau style dont l’identité sera déclinée sur les modèles suivants.

Mais la carrière de Gérard Welter ne se borne pas aux seuls véhicules de série. Pour pousser l’imagination du bureau de style, libre de toutes contraintes techniques et promouvoir l’image de la Marque, il lance les concept-cars. Le tout premier, Quasar, sera présenté en 1984. « Il faut oser bousculer, montrer et proposer ce que sera l’avenir de l’automobile ». De cet esprit naitra l’une des plus belles et des plus prolifiques collection de concept-cars au monde : Proxima, Oxia, Asphalte, Touareg, RC Pique et RC Carreau, Féline, 907 … qui sont tous conservés au Musée de L’Aventure Peugeot à Sochaux.

Gérard Welter n’a pourtant jamais eu le profil d’un designer tel qu’on l’imagine aujourd’hui. Ce fut un homme aux visions et aux connaissances qui dépassaient largement le cadre de son métier de styliste. Une sacrée carrure professionnelle et des mains, des pognes de sculpteur, pas franchement conçue pour piloter une souris d’ordinateur. C’est pourtant lui qui, le premier, mis en œuvre la Conception Assistée par Ordinateur, pour l’élaboration des volumes de style pour, une fois de plus, aller plus vite. C’est grâce à cela qu’il créa l’extraordinaire 905.

Il partira en retraite, après 47 ans de fidélité à la Marque Peugeot : c’est remarquable et inégalé !

Aller plus vite, toujours plus vite ! Gérard Welter courrait sans cesse du petit matin à tard dans la nuit, vers deux vies : celle de patron du Style Peugeot et celle de concepteur de ses propres voitures de course.

Tout commence par l’achat d’un petit coupé 204 dont il modifie la motorisation et par sa rencontre avec Michel Meunier, motoriste au bureau d’étude Peugeot qui possède également un coupé 204 préparé spécifiquement pour la compétition. L’épopée des WM commence : WM pour Welter Meunier. Quelques belles pages du Mans vont ainsi s’écrire pendant plus de 30 ans. L’équipe WM puis WR (Welter Racing) réalisera quelques prouesses sur la piste mancelle : En 1980, une quatrième place.

En 1988 sur la ligne droite des Hunaudières, la WM P88 pulvérise le record de vitesse à 407km/h. Peugeot sortant sa 405 la même année, Gérard décide de retenir la vitesse symbolique de 405km/h. Ce record reste inégalé.

En 1995, la pole position.

De projets en projets, il a embarqué avec lui des personnalités aussi diverses que des chefs d’entreprise, des pilotes, des stylistes, des techniciens, de nombreux bénévoles … Bref, embarqué avec lui des amis, des vrais, qui pleurent aujourd’hui un homme d’exception qui marque l’histoire de l’automobile française.

L’Aventure Peugeot Citroën DS, ce sont plus de 200 ans d’histoire, 3 entités-marque, l’Aventure Peugeot, Citroën Heritage, DS Héritage et des sites patrimoniaux, le Musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux, le Conservatoire Citroën DS à Aulnay, l’Aventure Automobile à Poissy et le Centre d’archives de Terre Blanche, à Hérimoncourt

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

© 2017 - L'Aventure Peugeot Citroën DS. All rights reserved.